Grâce à des taux moyens affichés de 1,30 % sur quinze ans, de 1,50 % sur vingt ans et de 1,70 % sur vingt-cinq ans, acheter demeure encore très attractif. Cependant, pour bénéficier des taux les plus avantageux et ainsi augmenter sa capacité d’emprunt, il est particulièrement judicieux de passer par un courtier en crédit immobilier. Explications.

Un contexte d’emprunt très favorable

Entre des taux toujours plus bas et les décotes appliquées par les banquiers, le coût des crédits sur ces cinq dernières années a considérablement baissé, confirmant la tendance amorcée en 2003. Rien que sur le dernier quinquennat, on note un coût divisé par plus de deux. De fait, il n’a jamais été aussi facile d’obtenir un emprunt pour acheter sa résidence principale, notamment pour les ménages aux revenus considérés comme très moyens et qu’une capacité d’emprunt augmentée a rendus solvables. Il est à noter également un recours à un courtier en crédit immobilier en constante hausse, à l’instar du courtier de crédit Vousfinancer qui a publié récemment une moyenne des taux fixes.

Durée Taux moyen * Taux le plus bas **
7 ans 0,85 % 0,70 %
10 ans 0,90 % 0,80 %
12 ans 1,20 % 0,80 %
15 ans 1,30 % 0,80 %
20 ans 1,50 % 1,10 %
25 ans 1,70 % 1,30 %

Moyenne des taux fixes hors assurance et hors prêts en devises présentés par Vousfinancer sur la période du 13/06/2018 au 13/07/2018.

Exemple représentatif des taux actuels

Ainsi, en passant par un courtier en crédit immobilier, il est désormais possible pour l’achat d’un bien à 200 000 €, tous frais inclus, de bénéficier des conditions suivantes pour un prêt immobilier sur 20 ans :

–          Taux nominal : 1,55 %

–          Taux d’assurance : 0,36 %

–          Taux Annuel Effectif Global : 2,41 % (frais et garantie inclus)

L’emprunteur, dans ce cas, est redevable de 240 mensualités d’un de 1029,70 € assurance incluse, pour un montant total dû de 247 127,22 €.

Les conditions idéales pour bien négocier

Dans le cadre d’un prêt immobilier, il y a un certain nombre de critères à rassembler pour bien négocier avec son banquier, obtenir son emprunt et un bon taux.

–   Les revenus réguliers rassurent une banque et sont l’un des premiers critères pris en compte.

–   Une gestion de compte irréprochable : une banque aura du mal à prêter de l’argent à une cigale dont le compte en banques est sans cesse dans le rouge et qui multiplie les emprunts à la consommation.

–   Un apport personnel n’est aujourd’hui plus un critère prédominant pour obtenir un prêt immobilier, mais il contribue à rassurer le banquier sur la capacité de l’emprunteur à épargner.

–   Un endettement global ne dépassant pas les 33 % de vos revenus nets.

Si un de ces critères n’est pas respecté, quelle qu’en soit la raison, passer par un courtier en crédit immobilier peut largement aider à obtenir son emprunt.

Le rôle d’un courtier en crédit immobilier

Le métier de courtier peut se pratiquer dans les domaines conjugués ou non du crédit et des assurances. Ainsi, il est possible d’avoir recours à un courtier en crédit immobilier.

Les missions du courtier

Ce professionnel décroche pour ses clients les meilleures offres de prêt immobilier auprès des banques partenaires. En effet, ce professionnel indépendant présente l’avantage de bien analyser les profils de ses clients afin de sélectionner les meilleures offres en fonction des besoins exprimés. Le courtier en crédit immobilier permet aussi d’avoir une vision 360° de chaque offre de prêt proposée, et ce, de manière assez objective, même si ce dernier peut avoir des partenariats privilégiés, mais assez diversifiés.

Les frais dus au courtier

Passer par un courtier en crédit immobilier présente non seulement l’avantage de bénéficier de conditions très avantageuses, mais le coût de ses services est souvent nul. En effet, les frais de courtage sont généralement supportés par les organismes bancaires qui, à l’occasion d’un emprunt, récupèrent souvent un ou deux comptes bancaires, voire des comptes épargne : c’est une formule gagnant-gagnant. Mais, ce point est à bien valider avant de mandater le courtier, car certains prennent des frais de courtage d’environ 1 % du montant emprunté.

Pour conclure, il est aujourd’hui encore très avantageux d’acheter sa résidence principale plutôt que de la louer. Et même si une hausse des taux est annoncée, elle n’atteindra pas les taux de 2003 qui avoisinaient les 3 %. Enfin, pour obtenir rapidement de bonnes conditions, il est très intéressant de passer par un courtier en crédit immobilier qui est une interface efficace et peu coûteuse dans le cadre de l’obtention d’un emprunt.