Votre projet immobilier se concrétise en se renseignant sur les différents dispositifs immobiliers expliqués par defisc-immo.fr/. Vous savez si vous investissez dans un appartement ou une maison. Vous avez choisi le lieu de votre achat. Ce sera à la campagne ou en ville, dans l’ancien ou le neuf. Vous avez peut-être trouvé votre futur bien. Avant d’entreprendre une demande de financement auprès de votre banque, vous devez encore régler quelques points importants. Voici une mise au point qui devrait vous aider à y voir plus clair.

Évaluez votre budget

Pour donner toutes les chances à votre demande de crédit immobilier d’aboutir, il est préférable d’avoir un apport. Déterminez-le à partir de votre épargne personnelle, en vous appuyant sur des prêt familiaux ou votre P.E.L. Renseignez-vous sur les offres spécifiques auxquelles vous pourriez être éligibles : prêt à Taux Zéro, 1 % logement, APL. Ils sont considérés comme des apports. Calculez le montant de votre prêt immobilier à taux zéro sur le-pret-immobilier.com. Votre apport doit représenter 10 % du prix global, sachant que 20 % est un bon argument. Établissez la liste de vos revenus moyens fixes sur l’année, et celle de vos charges : énergie, impôts, assurances, taxe foncière, téléphone, internet et la somme de vos différents crédits. Ajoutez les frais liés à l’emprunt : banque, agence immobilière, courtier, notaire, la garantie et les assurances, l’impôt foncier, les frais de déménagement et, bien sûr, le remboursement de l’emprunt.

Estimez votre capacité d’emprunt.

La capacité d’endettement est la somme maximum que vous pouvez rembourser par mois, en tenant compte de vos revenus et de vos charges. Sachez que le taux d’endettement doit être inférieur à 33 % de vos revenus. Calculez votre capacité d’emprunt. Votre stabilité bancaire jouera en votre faveur auprès de votre banque : des comptes sains, avec une capacité à épargner et une absence de découvert, depuis au moins deux ans donnent du poids à votre dossier. Votre statut professionnel rassurera la banque : l’ancienneté de votre contrat, un CDI sont autant d’arguments favorables pour votre demande de crédit.

Déterminez votre prêt

Avant de rechercher votre financement, vous devez connaître la durée et le montant de votre crédit immobilier. Il peut s’étaler sur une période de 1 à 30 ans. Plus votre durée de remboursement est longue, plus vos mensualités sont faibles, mais plus son coût total est élevé. Le coût total de votre crédit immobilier dépend du taux d’intérêt proposé par la banque. Il se situe entre 0,6 et 3 % . Vous avez tout intérêt à comparer les meilleurs taux immobiliers. Pensez qu’il faudra y ajouter l’assurance obligatoire, décès et invalidité, la garantie du crédit et les frais de dossier.

Ces éléments vous permettront de connaitre la valeur du bien qu’il vous est possible d’acheter. Sachez qu’à partir de la signature du compromis de vente, vous disposez d’un délai de 45 jours pour trouver le financement au meilleur taux.