Parce que la situation professionnelle et les conditions sociales d’un emprunteur influent sur ses capacités de remboursements, toute banque prêteuse étudie avec minutie le profil de chaque particulier avant de lui accorder un crédit immobilier.

Etude de la situation de l’emprunteur

Une banque doit avant tout recueillir des informations sur la situation financière de l’emprunteur et ce en demandant :

  • des documents témoignant qu’il dispose d’une profession stable (fonctionnaire, CDI, entrepreneur, intérimaire, CDD…)
  • un bulletin de paie pour évaluer ses revenus mensuels.

Et pour juger comme il se doit les capacités de remboursement de son client, la banque n’hésitera pas à exiger des précisions concernant son mode de vie et de consommation (locataire ou propriétaire,  marié ou célibataire,  ayant des enfants ou pas, fumeur ou non…) Toutes ces informations sont enclines à discerner le profil de l’emprunteur et permettre à la banque de prendre la bonne décision quant au choix du montant, taux d’intérêt, les mensualités qui lui correspondent ainsi que la durée du remboursement du prêt immobilier. Et plus le profil est intéressant, plus le client sera favorisé avec un taux d’intérêt réduit. Mais d’une banque à une autre, les critères varient, donc il importe de comparer les offres et recourir à des simulateurs de crédits immobiliers pour calculer ses taux et échéances éventuelles.

Quelle banque choisir ?

La plupart des emprunteurs privilégient soit de demander le service de leur banque, un organisme régionale ou de recourir aux grosses banques comme la Banque Postale et la Société Générale.

Toutefois, on doit savoir que d’autres organismes nous offrent des services qui valent la peine d’être étudiés :

– Les banques spécialisées comme le Crédit Foncier, le Crédit immobilier de France,

– Les banques régionales comme la Banque de Savoie, Banque de Bretagne, Laydernier, Crédit du Nord, Société Marseillaise de Crédit, etc.

– Les grandes banques nationales comme BNP Paribas, le Crédit Agricole, CIC, LCL, la Caisse d’Épargne, la Banque populaire, le Crédit Mutuel, HSBC, etc.

– Les banques en ligne

– Les grands groupes d’assurances proposant des services bancaires comme Axa Banque, Groupama Banque, etc.

– Les spécialistes des crédits  des projets immobiliers comme Cetelem Immobilier.